Hybride Industry
Declan Norton - "Travaille ou je te brise"



 
-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

 :: Edification :: Registre des personnages :: Fiches validées :: Maîtres.ses Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Declan Norton - "Travaille ou je te brise"

Declan Norton
Declan Norton
https://hybrideindustry.forumactif.com/t822-declan-norton-travai https://hybrideindustry.forumactif.com/t829-registre-de-sir-declan-norton
Declan Norton
Maître.sse
Messages : 60
Race : Humain
Âge : 34 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Emploi/loisirs : Exploitant agricole, patron d'une ferme/ranch
Situation financière : Aisée
Localisation : Terres Agricoles
Caractère : Pragmatique, travailleur acharné, patient, sang-froid, bourru, ferme, brute, autoritaire, strict, bon vivant, austère, honnête, bienveillant, protecteur
Particularités : 2m18, 173 kg. Déformations aux oreilles, tatoué au corps
Declan Norton - "Travaille ou je te brise" Icon_minitimeDim 16 Avr - 13:41
Declan Norton
Maître - 34 ans - Masculin - Terre Agricoles


Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Situation financière : Aisée
Métier : Propriétaire et patron d'une ferme/ranch
Rôle au sein de la société : Exploitant agricole, vendeur de bêtes (bétails, chevaux, hybrides)
Hybridation : Aucune, ne regardez pas ses oreilles ou ça va mal se finir.
Pouvoir : //



Physique


Une montagne d'un 2 mètres 18, il est normalement celui où on lève la tête pour le regarder dans les yeux. Celui où notre colonne peut subir des craquements si son talon vous fait sentir ses quelque 173 kilos. Une peau hâlée brûlante enveloppe une musculature colossale, bien répartie dans une proportionnalité "harmonieuse" mais surhumainement massive.

Un visage aux traits durs, son regard est serti par deux iris ambrés, où la profondeur de ses derniers est attisée par un brasier hypnotisant mêlé à la prédation et l'autorité. Au point d'y transpercer aisément des yeux ses interlocuteurs pour mettre leur âme à nue. Une crinière hirsute, brune et blanche, entourée d'un bandeau tandis que sa mâchoire est décorée d'une pilosité légère mais bien taillée ; un collier d'argent rappelant ses quelques mèches sur la tête.

Sa voix très souvent calme, est grave, rauque, une ode à la force chaque fois qu'elle est expirée entre ses lèvres. Roulant dans son torse dans un ronronnement presque félin. Ses rires sont bruyants et ses crises de colère sont des rugissements semblables au tonnerre impitoyable frappant le ciel.

Si ses jambes musculeuses, deux chênes puissants enracinés au sol sont habillés de braies résistantes, il porte en revanche des habits légers en haut. Des chemises en lin, débardeurs, ou bien torse poils, un pantalon solide, et des bottes de fermiers usées. Naturellement, il n'hésite pas à mettre le paquet sur des costumes chiadés en ornant moult bijoux pour montrer qu'il n'est pas qu'un simple paysan d'Azalée. Mais on peut voir les stigmates de son métier ; notamment sur ses mains. Calleuses et épaisses, la corne si présente qu'une gifle serait l'équivalent de se prendre le coup de sabot d'un pur-sang. Ses phalanges peuvent entourer aisément une tête pour exercer une pression fatale.

Sa démarche est lente, ses gestes confiants et assurés. Loin d'être délicat, mais peut très bien l'être lorsque la situation s’y prête. Ses pas résonnent lourdement au sol, comme un avertissement tacite de sa seule présence, sans recul, sans la volonté de se cacher. Etonnamment il dégage une agréable fragrance, intense, mêlant bois de cèdre, menthe poivrée, baies roses et bois de santal. Rien qui ne s'approche au flacon de parfum inestimable qu'on peut trouver sur Eydriade, une aura olfactive qui rappelle bien plus la nature que les pavés des rues luxueuses du Nord du continent.

Seules les choses qui le trahissent sont ses oreilles. Bien évidemment humain, il est né avec cette malformation qui lui a coûté bons nombres d'accusations qui ont pu lui coûter également sa propre liberté. Beaucoup ont essayé depuis qu'il est devenu important... Plus personne pour en parler, du moins, pas avec une mâchoire en miettes. Toujours un complexe aujourd'hui, c'est un terrain miné pour vous si vous choisissez mal vos mots.

Et dans ces cas là, n'imaginait pas que c'est juste un gros tas lent facile à échapper. Il bouge. Vite. Et très fort. Amoureux du combat au corps-à-corps, très gros lutteur, il manie également le marteau (une main comme à deux) pour des combats écrasants. Sur la selle de sa monture, un fouet en cuir épais de quelques kilos arborant du sang séché et traces d'usure trahissant son usage régulier et fréquent, manié avec une habilité aussi maîtrisée que cruelle.


Mental


Un énorme mec musclé sans cerveau ? Nope, navré vous êtes sur la mauvaise fiche.

Declan est un homme très pragmatique capable de garder son sang-froid même dans les situations les plus extrêmes. Il sait que le Savoir sera la meilleure des armes pour triompher. Une immense soif d'apprentissage, il a développé une intelligence assez conséquente, dévorant les bouquins qu'il alimente régulièrement dans sa pièce préférée de son domaine : la bibliothèque. Faisant de lui un excellent orateur, cultivé, mais aussi touche à tout pour être sur toutes les conversations, lorsqu'il souhaite parler affaire ou bien se faire une place dans un cercle en particulier. Et selon le cercle, il est capable d'être un stratège préoccupant.

Il l'utilise également pour avoir des discours puissants, afin de motiver ses subordonné(e)s, dans une loyauté sans faille, développant un leadership naturellement présent depuis qu'il était en âge de travailler. Hors de ses moments, c'est un gros bourru avec un argot sans aucun raffinement, les jurons ont régulièrement leurs places dans son phrasé écorché et familier.

Au travail, il est ferme, autoritaire, brute et ne laisse place à aucune empathie ou délicatesse. Il est de ceux qui ont commencé tout en bas. Ce qu'il applique aux autres, il l'a appliqué toute sa vie à lui-même. Un acharné du boulot, à la force de ses bras, mais qui travaille intelligemment. Que ça soit avec ses esclaves ou bien ses hommes, il est piloté par une éthique fondamentale. "Tout travail mérite salaire". Si les hybrides n'ont pas d'argents, ils mangeront bien, et seront bien logés. Dans le cas contraire, les châtiments sont extrêmement douloureux pour les fuyards, feignants oui ceux qui cherchent à contester ses ordres. S'assurant que cela n'arrive pas en patrouillant autour des cultures avec sa monture ; un taureau de combat qu'il a mit des années à dresser. Un amoureux de la discipline. Un chef de meute, qu'on craint autant qu'on galvanise.

Austère, il profite difficilement des bonnes choses. Beaucoup trop de tâches à faire dans la même journée. Hormis quelques moments dans son quotidien, ses journées se ressemblent beaucoup, l'enfermant dans une solitude qu'il aime comme il déteste. Les vertus de la solitude lui donnent de la tranquillité, du recul, du repos mais ne lui donnent pas d'amis ou de compagne. Dans ses moments, il lit, s'occupe de ses deux serpents chéris - Adam & Eve - mais c'est également un amateur de musique. Aussi quand il a pu se le permettre, il assiste à des opéras ou différents concerts pour se donner ce plaisir. Il espère d'ailleurs trouver un.e hybride esclave qui peut lui jouer de la musique lorsqu'il est dans son bureau, ou dans son domaine. Comme une berceuse, il calme ses rares rages volcaniques qui peuvent arriver lorsque la goutte de trop déborde du vase.

Comme par exemple les mensonges. Il a fait des choses certainement abominables, mais mentir, jamais. Très fier, c'est un honnête qui pense que l'honnêteté est le pilier principal de n'importe quelle relation. Les voleurs, les arnaqueurs, les escrocs, il y voue une haine exacerbée qui pourrait lui coûter un allé simple et définitif en prison.

Il n'en reste pas moins un bon vivant, qui sait savourer les bons moments en collectif lorsque l'occasion se présente, même si derrière cette carapace joviale se cache un grizzly qui a un peu trop fait le tour de sa caverne. Susceptible, comme on pourrait réduire une femme à sa poitrine, ou bien un homme à la taille de son ventre, il ne supporte pas qu'on le réduise à son gabarit, et le pire du pire, ses oreilles. Sa malformation lui joue encore des tours, et encore aujourd'hui il est difficile pour lui d'en faire une force, mais si sa réputation le précède et que ce trait de caractère lui donne le surnom de "Iron Bull", il en restera systématiquement vexé. Encore dans le rejet de cette difformité.

Il peut être bienveillant, protecteur et assurer une vie moins difficile, en trouvant le premier oisillon égaré qui chercherait son chemin ou bien un morceau de pain et un lait chaud.

Mais avant, il faut travailler. Ou il vous casse en morceaux.


Histoire


Tout commence avec la naissance d'un enfant un peu différent des autres. C'est un soir d'été que les parents bel et bien humains de Declan voient avec horreur, des proéminences étranges au oreilles. Plus longues, pointues, pendant un instant le père pensait avoir été témoin de la naissance d'un Démon en personne.

Un père marin et jamais présent, une mère femme de ménage anciennement esclave, notre homme est né dans une situation très précaire. Persuadé que son mari a été cocu par un hybride, moults disputes verront le jour. Violence, insultes, humiliation avant de partir à tout jamais. Sa mère ne voyait son fils que comme une malédiction, un cauchemar dans sa vie. Mal nourri, maltraité, il grandit dans un cadre bien pauvre et misérable, jusqu'à ce que la nature décide de se mêler pour une deuxième fois. Plus il grandissait, plus ses traits ressemblaient à ceux de son père, mais déploie un physique assez conséquent pour aider sa maternelle dans son travail. Très tôt, il a commencé à goûter les joies de la récompense, et très rapidement, a commencé à construire une réelle relation mère/fils. Un peu hypocrite de la part de cette dernière.

Il subissait durant toute son enfance les moqueries des autres enfants à cause de ses oreilles, le traitant comme un hybride. Chaque fois, ça s'est terminé sur un règlement de comptes aux poings. Des fois il gagnait, et des fois, il perdait. Surtout à un seul contre dix.

Quoi qu'il en dise, cela a forgé notre jeune garçon qui a su mettre les bouchées doubles pour se sortir de cette situation. Enchaînant les petits boulots donnés par sa maman. Elle le verra bien, et dans cette même hypocrisie décide de garder l'argent sous couvert de précarité générale de la part de ses employeurs. Très peu à manger, très peu pour se vêtir, il fera avec ce qu'elle lui donne, persuadé que ce n'était qu'une période difficile.

Sauf que tout se sait un jour. Il n'a même pas quinze ans, avec la force de deux hommes. Son cœur se brise lorsqu'il parvient à trouver le coffre rempli d'argent, avec un document d'achat de propriété, uniquement au nom de sa mère. Une lettre dans une enveloppe, un homme qu'il ne connaît partageant une relation idyllique avec elle, parlant de Declan comme une "mine d'or, sans pourtant lever le petit doigt". Tous ces billets finiront brûlés, avant de disparaître des radars.

Peu de temps après, alors qu'il erre dans les rues d'Inouak, il se fait capturer comme un hybride lambda avant de finir dans le laboratoire le plus proche. Bien trop fatigué pour se battre, bien trop affamé pour hurler, pour lui ce n'était que la fin, un peu trop précoce, mais déjà lassé.

On l'immobilise, ajoute une dernière fois qu'il n'est pas hybride et si les scientifiques rirent à gorge déployée, le docteur Olivia Wilde ne l'entendra pas de cette oreille. Intriguée, elle tente une biopsie ainsi que plusieurs examens pour les comparer avec des oreilles qui pourraient y ressembler, des similitudes se retrouvant chez les bovins. A la surprise générale, oui, ce n'est que des monceaux de cartilage déformés qui donnent cette apparence étrange. Pas de collier autour du cou, il est libéré, Wilde voudrait avoir plus de tests pour comprendre le phénomène, mais Declan refusera et partira sans demander son reste.

Tout ça à cause d'une paire d'oreilles. Il trouva une lame rouillée dans une ruelle pour mettre fin à tout ceci, avant qu'un homme s'y interpose. Garrus Miller, encore un homme qui va changer sa vie. Avançant l'argument que des oreilles amputées seront suspectes, il lui propose du travail. Un grand homme débordant de charisme, Declan suivit son intuition et accepta une ultime fois. Et cette fois, c'était la bonne.

Il ne connaissait rien du travail agricole. Mais il savait une chose : s'il bosse, il mange. Alors il n'y avait pas 36 solutions. Garrus va lui servir de mentor, mais aussi de patron, et comprendre les rouages du métier. Son corps s'est construit sur tous les chantiers que Garrus lui a imposé : que ça soit sur la construction de grange ou d'autres structures, d'enclos, ou bien de tirer une charrue Dombasle quand les chevaux doivent souffler, semencer des terres, dresser un cheval, diriger un groupe de bétails, traire les vaches, bref, le métier devenait de moins en moins un secret pour lui.

Il a dû s'imposer auprès des esclaves autant qu'avec les maîtres, connaissant pas son histoire il a dû prouver sa valeur, sachant que plus le temps passait, plus il voulait ressembler à son mentor, puissant, riche, propriétaire de terre et d'hommes, étalant une loyauté où ses règles de vie apportent une harmonie qui protège tout le monde, même les esclaves. De la faim, de la soif, apportant un toit et un lit chaud. Échelon par échelon, il parvient à se distinguer, et va traîner le surnom "Iron Bull". Pour son tempérament, infatigable, borné et évidemment son gabarit ainsi que ses oreilles, qui pour la première fois donnent une image plus agréable. Mais pas moins un complexe.

Une décennie plus tard, demande un prêt à la banque avec l'assurance de pouvoir rembourser régulièrement et acheter des terres pour construire sa propre ferme. Excentré entre Inouak et Eydriade, il est dans une position idéale afin de toucher un maximum de clients potentiels. En partenariat avec une scierie qu'il connaît bien via son ancien patron, il mettra des années à construire un grand domaine, de ses mains et via des hommes qui voulaient travailler, avant de travailler ses propres terres, puis ses enclos, ses granges, un moulin etc (le reste sera dans une description dans un topic spécifique)

Pour l'instant à perte, il faudra du temps encore, pour trouver des esclaves et enfin commencer à faire ses marques dans le Marché d'Azalée.
Une bonne viande, du bon maïs, du bon blé, du lait frais, des chevaux choisis avec une expertise aiguisée, il rentre dans la catégorie des grands producteurs par la grande porte.

Aujourd'hui il veut agrandir son empire, possédant un grand nombre d'esclaves, gérés avec des maîtres dont il fait une confiance aveugle, piloté par la loyauté, l'éthique, la bonne intention morale et... Le travail.


Surtout, le travail, car on a rien sans rien. Chevauchant Arès, son taureau de combat, affectueusement appelé "Usine à Steaks", il s'assurera que le boulot soit fait, en gardant ses esclaves à l'œil.  



Feat : Tangaroa - Tokyo Houkago Summoners
Comment avez-vous connu le forum ? Une Déesse est passée chez moi
Votre âge ? Bientôt la trentaine, la vache.
Allez, vous avez bien un pseudo ? Pour les intimes, on m'appelle Jam, mais toi tu peux m'appeler quand tu veux. (C'était beauf, hein ?)
Un petit quelque chose à rajouter ?Balançoire


Halloween
Revenir en haut Aller en bas
Proconsul
Proconsul
https://hybrideindustry.forumactif.com/t10-modele-fiche-presenta https://hybrideindustry.forumactif.com/t97-exemple-de-journal-de-bord
Proconsul
Admin
Messages : 367
Race : Humain tout puissant
Âge : Inconnu
Orientation sexuelle : Assexuel
Emploi/loisirs : Maître absolu
Situation financière : Riche
Localisation : Dans son laboratoire
Caractère : Créatrice et Dominatrice
Declan Norton - "Travaille ou je te brise" Icon_minitimeDim 16 Avr - 13:47
Validé !
Bienvenue sur le forum


Félicitation tu es validé !


Tu peux désormais faire une recherche de rp (ou bien participer aux RPs aléatoires, si tu n'as pas d'idées ou aimes l'imprévu !) et une demande de maître ou d'esclave !
Penses aussi à aller faire tes recensements et pourquoi pas créer ton carnet de bord ?
On espère que tu vas bien t'amuser parmi nous et pouvoir te créer de magnifiques souvenirs !
Au plaisir de te voir évoluer dans notre monde, nous te souhaitons bon courage!


Halloween
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybride Industry :: Edification :: Registre des personnages :: Fiches validées :: Maîtres.ses-
Top 20 du jour | Top 20 du forum | Sujets actifs du jour | Supprimer les cookies | Voir les messages non lus | Marquer tous les forums comme lus
Nos partenaires
Les recherches
Joya recherche des RPs.

Dholovirah recherche un.e maître.sse.
Le concept et l'entiereté du forum appartiennent à Vicky.
L'index du forum a été créé par E P S I L O N.
Tous les templates internes du forum proviennent de CCCrush..
Les fiches utilisées appartiennent à Halloween et la messagerie à Awful.
Les codages ont été assemblés et personnalisés par Kennedy Moore.

Crédits additionnels